Curemonte

La densité de ses infrastructures militaires, la présence de plusieurs monuments historiques mais surtout la préservation des maisons nobles témoignent les particularités de la ville de Curemonte. Il s’agit d’une cité dont chaque recoin, en commençant par les demeures, les ruelles mais aussi les grandes forteresses  sont les témoins de son passé à la fois culturelle et militaire.

Une ville fortifie

Curemonte fait partie des communes françaises qui se trouvent dans la région de la Corrèze en Nouvelle-Aquitaine. Elle est tout particulièrement localisée à l’extrémité du Sud de la Corrèze et fait partie “des beaux villages de France”. Un tel label lui a été octroyé en raison de ses sites touristiques qui sont bien aménagés et qui font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Parmi les plus connus de toutes, il y a le château de Saint Hillaire. C’est la plus ancienne de tous les édifices de la ville et elle compte deux tours carrées. Cet édifice se distingue des autres par des cours ovales et ses murs de pierre. Elle fut pendant longtemps la demeure de plusieurs familles de nobles. En dehors du château, la ville regorge de plusieurs surprises à savoir des maisons joliment décorées avec des bois anciens et des ruelles pittoresques.

Une ville de caractère

En dehors du fameux château de Saint Hillaire, la ville de Curemonte est agrémentée de plusieurs édifices privés et de quelques bases militaires. Il a noté que ses ruelles se diffèrent de ceux des autres cités en raison de ses escaliers à vis. En prolongeant la visite de la ville, il est impossible de ne pas remarquer les fenêtres à meneaux de chaque bâtisse et les écussons en bois de chaque balcon. En dehors de ses monuments historiques, les enjeux de la ville se jouent également sur ses spécialités culinaires. La citadelle est en effet la reine des apéritifs à base de pissenlit qui est vendus sous nom commercial Lou Pe Gril. Le nom de cet apéritif a été tiré d’un lieu de la commune où les résidents récoltent des pissenlits  sauvages tous les mois d’avril. Après la récolte, ces fleurs font l’objet d’une fermentation à longue durée et d’un travail de chai. Il en résulte alors un apéritif floral très développé qui est allié à un côté doux. Ce dernier est souvent utilisé pour parfumer les pâtisseries ou en tant que garniture des recettes à base de viande. A cela s’ajoute le fait que la commune produit des pâtisseries à base de noix, de très bonnes confitures, des miels sauvages mais surtout de bons sirops. Il est aussi à noter que grâce à sa production de cépage de qualité, la ville produit aussi des vins de caractère. Pour finir elle propose comme principal source de distraction les salles de cinéma qui diffusent des thrillers et des films de documentaires très instructifs.

Dans la même thématique :